Bleu à perte de vue
Bleu Roi de Millions de bleus
Milliards de particules - Lapis Lazuli

Fulgurance soudaine du bleu des Ancêtres :
il était une vague... si loin, si longtemps

Cet infini éclat,
vaste comme un coeur de mère,
est planète, univers,
et chaque rien est tout
et aucun tout n’est rien
qui s’enroule en spirale - X

JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 1 Mo
JPEG - 1.2 Mo

Le bleu s’évade,
comme une tonalité, un climat,
une résonance spéciale,
un empilement de clarté,
une teinte qui naît du vide
instinctivement.

J’ai fini par considérer les couleurs comme des forces qu’il fallait assembler selon son inspiration.

J’ai transformé les couleurs par les rapports c’est à dire
du froid, ou chaud (...)
du bleu azur au bleu indigo,
au bleu rouille...

Ainsi j’ai composé pour chaque peinture une palette, tout en supprimant les teintes complémentaires que sont le jaune, le rouge ou autre.

Ici toutes ces couleurs à dominante bleu chantent ensemble. Elles ont la force nécessaire au choeur (coeur). C’est comme un accord de musique, ces barbouillages triomphants, que la jeune école chante à pleines touches le “ça ira, ça ira”.